Archives par mot-clé : engagement

Pour un retour des biens communs fonciers ?

Réflexions autour de la mobilisation et de la défense d’un espace oasien (le cas de la Targa de Tiznit, Maroc)

Cet article a été publié dans le revue Belgéo

Il a été écrit par David Goeury.

Electronic reference

David Goeury, « Pour un retour des biens communs fonciers ?  », Belgeo [Online], 2 | 2018, Online since 18 June 2018, connection on 24 March 2019. URL : http://journals.openedition.org/belgeo/21530 ; DOI : 10.4000/belgeo.21530

Résumé

Au Maroc, les biens communs fonciers ont été à l’origine d’un patrimoine à la fois culturel et écologique. Cependant, suite à la colonisation, ils ont été soit étatisés, soit privatisés car jugés inefficients. Pour autant, les collectifs historiques n’ont pas disparu et restent mobilisés autour de ressources dont ils considèrent avoir été injustement dépossédés. Le retour des biens communs semble lié à leur puissance évocatrice d’un passé idyllique marqué par une gouvernance singulière, la démocratie collective, par opposition à l’autoritarisme et la corruption des administrations contemporaines. Leur renaissance se fait grâce à de nouvelles organisations associatives mais ne peut se perpétuer que grâce à la bienveillance des institutions politiques nationales et tout particulièrement du pouvoir municipal. Cependant, la tentation de limiter cet héritage à sa seule dimension paysagère occulte ses fondements civiques articulés autour de l’engagement du faire ensemble comme praxis citoyenne.

Abstract

In Morocco, commons pool resources originate cultural and ecological heritage. However, following colonization, they have been either state-controlled or privatized. The historical owners’ communities have not disappeared and remain mobilized around resources which they consider to have been unjustly dispossessed. The return of commons pool resources seems to be linked to evocation of an idyllic past. They are seen as singular governance and collective democracy, opposed to the authoritarianism and corruption of contemporary administrations. Their revival is achieved through new local committees, but can only be perpetuated by the benevolence of national political institutions, and particularly of municipal authority. However, the temptation to limit this heritage to its landscape hides civic foundation articulated around the involvement to do together as citizenship praxis.

Plan

Introduction

Une histoire de dépossession : l’eau du bien commun au bien public

Tensions sur la terre : entre individualisation et résilience du collectif

Une reconquête politique ardue : du commun à la commune comme garant institutionnel

Fragilités du commun et leurre du patrimoine naturel : défendre un faire ensemble constant et non un paysage

Conclusion