Archives de catégorie : Publications scientifiques

Architectures du bien commun: Pour une éthique de la préservation

« Défendre une architecture du bien commun signifie interroger l’objet architectural en privilégiant les conditions sociales de son édification, l’usage, l’attachement aux lieux ou encore les pratiques spatiales qui lui sont spécifiques. À ce titre, les communautés de l’Atlas et du Sahara marocains représentent une source d’inspiration pour une réflexion sur la durabilité des constructions contemporaines. Dans les oasis ou encore les greniers collectifs, incarnations du bien commun, c’est le savoir-faire de solidarités historiques qui se manifeste. Témoin de la capacité humaine à constituer un environnement viable malgré des contraintes climatiques extrêmes, l’architecture y est pensée tel un objet intégré à son environnement, où se lient étroitement agriculture et construction autour de la pierre, de la terre et des végétaux les plus résistants. En s’appuyant sur de multiples expériences de chantier menées au Maroc, et largement relatées dans cet ouvrage, Salima Naji montre qu’il est possible de dépasser la pure esthétique de l’héritage, qui oppose tradition et modernité de façon stérile, afin d’interroger plutôt son capital de résilience: une dynamique constante d’adaptation qu’il faut réactiver pour sortir des logiques globales et nocives, dont l’omniprésence actuelle du béton est l’expression la plus évidente. Comme le travail de l’auteur le prouve, il est possible, en multipliant les projets intégratifs et participatifs, de réinvestir les techniques dites “vernaculaires” en recréant des filières constructives au profit d’un véritable développement soutenable. »

https://www.metispresses.ch/en/architectures-du-bien-commun

Gestes publics d’appropriation et phénoménalisation progressive d’une ambiance. Autour d’une source sacrée intégrée à la réhabilitation d’une médina (Tiznit, Maroc)

Cet article a été publié dans lors du congrès de Volos sur les ambiances du 21 et 24 septembre 2016.

Il a été co-écrit par Marc Breviglieri et Imen Attia Landoulsi.

Bibliographical reference

Marc Breviglieri, Imen Attia Landoulsi. Gestes publics d’appropriation et phénoménalisation progressive d’une ambiance. Autour d’une source sacrée intégrée à la réhabilitation d’une médina (Tiznit, Maroc). Ambiances, tomorrow. Proceedings of 3rd International Congress on Ambiances. Septembre 2016, Volos, Greece, Sep 2016, Volos, Grèce. p. 105 – 110. ffhal-01404363f

Electronic reference

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01404363/document

Abstract

This  paper  explores  the  hard  question  of  the  appropriation  in construction of a public space, asking the question of gradual phenomenolo‐ gy  of  an  atmosphere.  We  seek  to  show  how  some  ways  and  forms  of appropriation by the use contribute to the progressive and specifical building  of an atmosphere. That’s why our attention was focused on children playing  in a public space.  

Introduction

Cette contribution prend pour axe de réflexion la difficile question de l’appropriation  en devenir d’un espace public, tout en ramenant l’interrogation sur la phénoménalisation  progressive  d’une  ambiance.  En  ce  sens,  et  en  nous  appuyant  sur  une  réalisation architecturale venant d’être livrée au public, nous tenterons de montrer  comment  certaines modalités  d’appropriation  par  l’usage  contribue  à  la  formation  graduelle et spécifique d’une ambiance.  Il  est  question  ici  d’un  espace  public  situé  dans  la  médina  de  la  ville  oasienne  de  Tiznit  au  Maroc. Continuer la lecture de Gestes publics d’appropriation et phénoménalisation progressive d’une ambiance. Autour d’une source sacrée intégrée à la réhabilitation d’une médina (Tiznit, Maroc)