Ateliers écoconstructions et agroécologies en milieu oasien à Agadir

Dans le cadre du projet écoconstruction et agroécologie en milieu oasien, l’architecte Salima Naji a élaboré un projet pédagogique complet autour des architectures sans architecte à partir des fibres végétales issues des oasis. Le projet de recherche a rencontré l’expérience menée dans le cadre du projet Landscape of Care.

L’initiative a fait le lien entre les ateliers menés dans les oasis de Tiznit, Tadakoust et Adkhss, et une opération pédagogique à destination des étudiants de l’école nationale d’architecture d’Agadir.

L’objectif est de sensibiliser les étudiants aux architectures sans architecte réalisées par les communautés oasiennes avec des végétaux. Les étudiants de l’école nationale d’architecture d’Agadir sont invités à réaliser des maquettes à partir des fibres végétales issues des oasis de Tadakoust et Tiznit.

Ces maquettes sont exposées à l’institut français d’Agadir en même temps que les panneaux de l’exposition “Résonances oasiennes. Approches sensibles de l’urbain au Sahara” dans le cadre de l’événement « Demain dès aujourd’hui ».

Ensuite sont organisés deux défis.

Les enfants qui fréquentent l’institut français sont invités à réaliser des maquettes avec les mêmes matériaux que les étudiants. Les réalisations sont discutées et exposées.

Les étudiants sont invités à travailler sur une structure éphémère faite de bois et de cordes tressées en laine de chèvre par les femmes de l’oasis de Tissekmoudine. La structure est alors tendues selon des logiques enchevêtrées et montée collectivement.

Structure éphémère en corde de laine de chèvre. Crédits : David Goeury
Structure éphémère en corde de laine de chèvre. Crédits : David Goeury
Structure éphémère en corde de laine de chèvre. Crédits : David Goeury

L’objectif est de repenser les cultures du bâti dans leur approches les plus simples et recréer des continuités entre les créations enfantines et les formations professionnelles.



Citer ce billet
David Goeury (2022, 30 mai). Ateliers écoconstructions et agroécologies en milieu oasien à Agadir. ZERKA. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vwik