RÉSONANCES OASIENNES, Approches sensibles de l’urbain au Sahara

Parution de l’ouvrage RÉSONANCES OASIENNES. Approches sensibles de l’urbain au Sahara aux éditions Métispresses.

Cet ouvrage est le fruit des analyses développées dans le cadre du programme de recherche “Zerka. La source bleue et l’urbanisation des oasis de la Méditerranée“. Il est accompagné d’une riche documentation sonore accessibles sur la plateforme Cartophonies.

Éditeur(s) scientifique(s):Marc Breviglieri, Noha Gamal Said, David Goeury
Collection:vuesDensemble Essais

Résumé

Îlots de vie surgissant au milieu de l’aridité du désert, les oasis sahariennes abritent depuis des siècles un habitat aux formes éprouvées. Cette adaptation matérielle et spirituelle aux contraintes climatiques du désert est aujourd’hui mise à mal par des politiques de rationalisation et de modernisation inspirées des modèles occidentaux. L’oasis se voit ainsi réduite à un potentiel agricole à exploiter ou à un décor touristique à valoriser, au détriment de sa richesse architecturale et de la pratique quotidienne de ses habitants.

S’inscrivant en faux contre cette évolution, Résonances oasiennes propose une approche sensible de ces territoires pour mieux en révéler et défendre la singularité. Issu d’un processus collaboratif original autour des ambiances sonores, cet ouvrage invite le lecteur à s’imprégner de l’atmosphère des oasis à travers une analyse vivante de leur patrimoine bâti et des modes de vie de leurs habitants. Il souligne ainsi la nécessité de promouvoir l’architecture vernaculaire et la culture qui l’a développée afin d’affronter les défis économique, démographique et climatique auxquels ces espaces sont aujourd’hui soumis

Avec les contributions d’Abdelaziz Barkani, Alia Ben Ayed, Azeddine Belakehal, Joseph Brunet-Jailly, Irène Carpentier, Hind Ftouhi, Zakaria Kadiri, Hind Karoui, Imen Landoulsi, Imed Melliti, Mohamed Mouskite, Salima Naji, Nasser Tafferant, Jean-Paul Thibaud, Laurent Valdès, Khadija Zahi et Dorsaf Zid.

Il est possible de lire un extrait ici.

Introduction / Oasis en présence | 9
Marc Breviglieri, Noha Gamal Said et David Goeury

Partie 1 / DES CITÉS OASIENNES, LIEU D’OBSERVATION COLLECTIVE | 25

Des ateliers exploratoires face à un monde découvert. Fabriquer des cohabitations scientifiques | 27
Marc Breviglieri et David Goeury

Manière de faire enquête dans les oasis. Chebika et ce qu’il en reste | 45
Imed Melliti

Partie 2 / POROSITÉS MENACÉES DE L’ESPACE URBAIN | 55

Marcher à l’écoute de la médina | 57
Alia Ben Ayed, Noha Gamal Said et Jean-Paul Thibaud

Dans l’ambiance d’une bergerie urbaine | 59
Zakaria Kadiri, Nasser Tafferant, Jean-Paul Thibaud et Khadija Zahi

Le doux climat de la skifa | 67
Hind Ftouhi et Khadija Zahi

La porosité au fondement de l’ambiance oasienne | 75
Alia Ben Ayed

L’âme de Nefta / Rouh Nefta. Une perception sensible du bien-être en contexte oasien | 95
Imen Landoulsi

Configuration ambiantale d’un espace oasien: le ksar de Kenadsa saisi par les sens | 131
Abdelaziz Barkani

Partie 3 / RÉSONANCES MULTIPLES DES PLACES PUBLIQUES | 157

Murmures d’impressions. Composer une partition musicale comme première restitution d’ambiance? | 159
Alia Ben Ayed, Joseph Brunet-Jailly et Laurent Valdès

Déploiement du champ sensoriel d’une source sacrée et réappropriation ludique d’une architecture | 167
Marc Breviglieri, Hind Ftouhi, Imen Landoulsi, Mohamed Mouskite et Noha Gamal Said

Expériences sensibles autour des bassins romains de la médina de Gafsa | 173
Dorsaf Zid, Hind Karoui et Azeddine Belakehal

Renaissance sensible d’une place publique saharienne. Aire d’expérience ludique et vie imaginaire | 195
Marc Breviglieri, Imen Landoulsi et Mohamed Mouskite

Considérations sur l’espace sonore d’une source sacrée. Une figure de réhabilitation de la médina de Tiznit | 205
Noha Gamal Said

Partie 4 / MÉMOIRES ET RÉSILIENCES DES PRATIQUES AGRIURBAINES | 223

Nefta: une corbeille de sons | 225
Abdelaziz Barkani, Noha Gamal Said et Jean-Paul Thibaud

Cheminer après l’inondation | 229
Irène Carpentier, David Goeury et Zakaria Kadiri

D’un contraste entre deux parcelles agricoles | 239
Irène Carpentier, David Goeury et Zakaria Kadiri

Le legmi: stigmate de la crise de l’agriculture dans la Corbeille | 245
Irène Carpentier et David Goeury

Terre chaude – Terre de saints | 249
Marc Breviglieri et Mohamed Mouskite

De la responsabilité de l’architecte dans les ambiances des cités oasiennes. Le cas des porches fortifiés des ksour marocains | 261
Salima Naji

Fragiles mémoires des oasis historiques. Une relecture critique par
les ambiances | 305
Irène Carpentier, David Goeury et Zakaria Kadiri

Conclusion / Un aperçu de l’héritage et du devenir des oasis sahariennes | 335
Marc Breviglieri et David Goeury

Bibliographie | 349

Auteurs | 361

Recherche | 365

Crédits | 367